Rapport 2017 de l'ONR

L'Observatoire National de la Route publie son 1er rapport

En publiant en octobre 2014 son livre blanc "Entretenir et préserver le patrimoine d'infrastructures de transport : une exigence pour la France", l’IDRRIM s’engageait dans une action de sensibilisation des décideurs publics (État et élus locaux) sur la nécessité d'entretenir et de préserver le patrimoine d'infrastructures. Rappelant l'ensemble des enjeux économiques et techniques devant sous-tendre la décision publique et ses arbitrages nécessaires, ce livre blanc soulignait la nécessité pour chaque gestionnaire de disposer d’une parfaite connaissance de son patrimoine d'infrastructures.
Parmi celles-ci, la route joue un rôle central, en portant près de 90 % de la mobilité terrestre – y compris les modes émergents que sont le covoiturage, l’autopartage, les cars interurbains, demain le véhicule autonome… –, et en assurant, grâce à son million de kilomètres, une irrigation fine de tous les territoires, au bénéfice de leur attractivité, des mobilités individuelles ou du fonctionnement des circuits économiques.

Lire la suite...

Analyse du programme 2017 d'Emmanuel MACRON

La FNTP a rédigé un document qui fait la synthèse des propositions et déclarations du Président de la République en lien avec la politique d'infrastructures et son financement. Les propositions listées font l'objet d'une analyse de leurs impacts potentiels sur le secteur (clients, types d'infrastructures, marchés, financements, ...).

Ce document se divise en 5 blocs :

  • Politique économique et investissement
  • Aménagement du territoire et collectivités
  • Mobilité
  • Energie
  • Numérique.

Chaque bloc est précédé d'un résumé succinct.

Livre Blanc de l'IDRRIM

"Entretenir et préserver le patrimoine d'infrastructures de transport : une exigence pour la France"

Les infrastructures routières bénéficient dans notre inconscient collectif d'une image de robustesse et de durabilité, en grande partie liée aux matériaux d'origine minérale qui les constituent. Or, la réalité est beaucoup moins idyllique : nos routes et nos rues vieillissent bel et bien.

En effet, si beaucoup d'entre elles, pour certaines historiques, semblent là depuis toujours, et si leur durée de vie technique est plus importante comparativement à d'autres biens moins pérennes, leur usure (essentiellement liée au passage des poids lourds et aux effets de l'eau sur la structure) se fait progressivement, sans effets extérieurs visibles pendant de longues années.

Lire la suite...