FNTP

Enquête mensuelle d'activité

Après un été maussade, le sursaut d’activité du mois de septembre est bienvenu mais trop modeste pour inscrire le 3ème trimestre 2022 dans une dynamique de croissance et lutter contre l’érosion progressive des volumes de production. Parallèlement, le secteur bénéficie ce trimestre d’un léger redressement des prises de commandes ; une reprise plus que jamais nécessaire face à l’attentisme des derniers mois mais qui reste à confirmer pour éclaircir véritablement les perspectives d’activité. Sur le volet de l’emploi salarié, les voyants sont à l’orange, conséquences d’une conjoncture incertaine couplée à des difficultés de recrutement grandissantes.

Un sursaut d’activité qui manque d’ampleur après un été morose
Septembre 2022 est marqué par un rebond d’activité de +10,2% par rapport à août, qui permet aux Travaux Publics de retrouver leur niveau pré-estival après un été morose (données cvs-cjo, en volume). Toutefois, la tendance du 3ème trimestre 2022 reste baissière et les facturations inférieures de 5,2% à celles du T3 2021. Du côté des coûts de production, l’index TP01, en hausse constante depuis la fin 2021, fléchit légèrement au mois d’août 2022 (-0,2% sur un mois) mais affiche un rythme annuel de +9,4%.

Redressement des prises de commandes : encourageant mais insuffisant
Porté par les prises de commandes d’août et de septembre 2022, le 3ème trimestre se conclut sur une augmentation de +4% des marchés conclus en glissement trimestriel et de +1,5% en glissement annuel. Néanmoins, cette reprise manque de vitalité pour contrebalancer les mauvais chiffres du trimestre précédent : sur les 9 premiers mois de l’année 2022, le montant des nouveaux contrats baisse ainsi de -4,5% comparé à la même période de 2021.

Recul des heures travaillées et de l’emploi salarié : une tendance qui se confirme
Le volume total des heures travaillées recule pour le deuxième trimestre consécutif. Il diminue de -1,6% par rapport au T3 2021, tiré à la baisse par les heures des ouvriers permanents (-2,8%) et malgré la hausse de +4,5% des heures intérimaires. De même, avec un repli des effectifs ouvriers de -1,2% sur trois mois glissants, la dynamique de l’emploi salarié ne reprend pas et reste profondément affectée par les difficultés de recrutement. De fait, d’après l’enquête d’opinion INSEE/FNTP du 3ème trimestre 2022, les tensions liées au manque de main-d’œuvre sont signalées par 50% des entreprises de TP, une proportion jamais atteinte depuis 2007.

 

Enquête trimestrielle d'opinion

En octobre 2022, l’opinion des entrepreneurs de travaux publics sur leurs perspectives d’activité s’améliore par rapport à juillet


En octobre 2022, les entrepreneurs de travaux publics sont plus optimistes qu’en juillet concernant leur activité prévue au cours des trois prochains mois. Cependant, ils se montrent moins positifs qu’en juillet sur l’évolution de leur activité récente et rencontrent des difficultés importantes liées au manque de main d’œuvre.

 

 

Poursuite de la reprise

Si le redémarrage a été plus lent qu’espéré, les travaux réalisés enregistrent une progression sensible sur la fin d’année. Compte tenu de la dynamique des marchés conclus et des appels d’offres marchés publics destinés aux Travaux Publics, le redressement de l’activité, tout comme l’embellie du côté de l’emploi, devrait se poursuivre au cours des prochains mois.

Recueil de statistiques

Afin de déterminer la structure de la profession et de suivre son évolution dans le temps, la Fédération nationale des travaux publics réalise, chaque année, deux enquêtes auprès des entreprises identifiées comme effectuant des travaux publics (TP). L'une concerne les opérations réalisées en métropole, l'autre les travaux hors métropole.

Sont incluses dans le champ des enquêtes non seulement les entreprises dont l'activité principale est une activité TP, mais aussi celles dont l'activité principale est autre (bâtiment, carrières, transport, etc.) et qui n'exercent une activité de TP qu’à titre secondaire. La population de référence au 1er janvier 2021 est ainsi de 7 676 entreprises.
L'enquête rassemble tous les chiffres clés des travaux publics (nature des travaux réalisés, localisation, maîtres d'ouvrage, travaux d'amélioration et d'entretien, emploi, nombres d'entreprises et CA...).

 

Flash TP

 

Suivi des droits de mutation

Sur l’ensemble des départements, le produit des DMTO recule de -1,7% en septembre 2022 par rapport à septembre 2021 confirmant un 2ème semestre plus mitigé.
Sur la période janvier-septembre, la hausse demeure toutefois significative à +5% par rapport à 2021.