FNTP

Enquête mensuelle d'activité

La période estivale s’achève sur un chiffre d’affaires nettement inférieur à celui de l’an dernier. Confrontées à la faiblesse de la commande publique, les entreprises ne parviennent pas à retrouver leur niveau d’activité d’avant crise et craignent un véritable trou d’air pour les derniers mois de l’année.


Pas de rattrapage d’activité en août
En août 2020, le niveau d’activité est très largement inférieur à celui observé en août 2019 (-12 %). Le trimestre estival se clôture sur une chute des travaux réalisés de -10,6 % par rapport au cumul juin-juillet-août 2019. Depuis le début d’année, la perte d’activité s’établit à -15,1 %.


La chute tendancielle des marchés conclus perdure
Le montant des marchés conclus rechute en août (-19,6 % par rapport à juillet). Ce mois est traditionnellement marqué par une faible activité commerciale, mais la diminution de 2020 (-16,3 % par rapport à août 2019) s’inscrit dans une chute tendancielle observée depuis le début de l’année (-16,2 % en cumul depuis janvier par rapport à 2019). L’absence de rebond de la commande publique depuis le déconfinement se confirme par la forte baisse des prises de commandes pendant l’été (-9 % sur les 3 mois d’été par rapport à 2019). Cette tendance devrait se poursuivre au mois de septembre et affecter fortement l’activité pour les derniers mois de l’année (cf dépêche du 5/10).


Des heures travaillées en légère hausse
Avec le décalage d’une partie des congés habituels du mois d’août par certaines entreprises, le volume d’heures totales travaillées retrouve un niveau comparable à celui de 2019. Néanmoins, il reste inférieur de -17,2 % en cumul depuis le début de l’année. Cette stabilisation en août se fait au profit des heures des ouvriers permanents en hausse de 3,9 % tandis que les heures intérimaires demeurent très inférieures à leur niveau de 2019 (-22,3 %). Par ailleurs, la stabilité des effectifs ouvriers permanents se confirme.

Poursuite de la reprise

Si le redémarrage a été plus lent qu’espéré, les travaux réalisés enregistrent une progression sensible sur la fin d’année. Compte tenu de la dynamique des marchés conclus et des appels d’offres marchés publics destinés aux Travaux Publics, le redressement de l’activité, tout comme l’embellie du côté de l’emploi, devrait se poursuivre au cours des prochains mois.

Enquête trimestrielle d'opinion


En juillet 2020, l’opinion des entrepreneurs des travaux publics sur leur activité sur les trois derniers mois atteint son plus bas niveau depuis le début de la série (1974), en lien avec la crise sanitaire.