FNTP

Enquête mensuelle d'activité

Le mois d’avril confirme les inquiétudes pour l’activité des Travaux Publics : le conflit ukrainien renforce encore la hausse de coûts de production du secteur, ce qui commence à peser à la fois sur le volume d’activité et sur les prises de commandes, en forte baisse en avril. Le ralentissement économique, l’attentisme sur les investissements locaux et les incertitudes géopolitiques se cumulent et limitent ainsi la visibilité des entreprises sur leur activité pour le second semestre.

Poursuite du recul de l’activité en avril

Après leur baisse de mars, les travaux réalisés accusent de nouveau un fort recul en avril (-18,3% en volume comparé à avril 2021 qui bénéficiait cependant d’un haut niveau d’activité lié au rattrapage post-covid). Depuis le début de l’année 2022, la tendance est baissière mois après mois et le recul se chiffre désormais à -7,7% en cumul comparé à 2021. Si l’activité demeure en légère progression en valeur (+0,7 % en euros courants à fin avril), l’évolution des coûts de production pénalise les évolutions en volume : avec +2,8% sur un mois et +9,9% par rapport à l’an dernier, l’inflation dans le secteur (mesurée par l’index composite TP01 publié par l’INSEE) accélère encore fortement en mars (dernier index disponible).

Poursuite de la reprise

Si le redémarrage a été plus lent qu’espéré, les travaux réalisés enregistrent une progression sensible sur la fin d’année. Compte tenu de la dynamique des marchés conclus et des appels d’offres marchés publics destinés aux Travaux Publics, le redressement de l’activité, tout comme l’embellie du côté de l’emploi, devrait se poursuivre au cours des prochains mois.

Recueil de statistiques

Afin de déterminer la structure de la profession et de suivre son évolution dans le temps, la Fédération nationale des travaux publics réalise, chaque année, deux enquêtes auprès des entreprises identifiées comme effectuant des travaux publics (TP). L'une concerne les opérations réalisées en métropole, l'autre les travaux hors métropole.

Sont incluses dans le champ des enquêtes non seulement les entreprises dont l'activité principale est une activité TP, mais aussi celles dont l'activité principale est autre (bâtiment, carrières, transport, etc.) et qui n'exercent une activité de TP qu’à titre secondaire. La population de référence au 1er janvier 2021 est ainsi de 7 676 entreprises.
L'enquête rassemble tous les chiffres clés des travaux publics (nature des travaux réalisés, localisation, maîtres d'ouvrage, travaux d'amélioration et d'entretien, emploi, nombres d'entreprises et CA...).

Enquête trimestrielle d'opinion

En avril 2022, l’opinion des entrepreneurs de travaux publics sur leur activité future se dégrade par rapport à janvier.

En avril 2022, les entrepreneurs de travaux publics sont bien moins optimistes qu’en janvier sur leur activité prévue au cours des trois prochains mois. Cependant, ils se montrent plus positifs qu’en janvier sur l’évolution de leur activité au cours des trois derniers mois.

Flash TP

 

Suivi des droits de mutation

Au niveau national, le produit des DMTO croît de +82% par rapport à avril 2020.
Sur les 4 premiers mois, la hausse atteint +23,5%.